Un chien sauveteur présent lors du drame de Gênes a permis de sauver des vies

Francesco et Laura travaillent avec des chiens sauveteurs au quartier général de la police de Gênes. Le 14 août au matin, alors qu’ils s’entrainaient avec le chien de Laura, une scène apocalyptique se présente devant leurs yeux : une grande partie du pont s’effondre. Au milieu des blocs de béton, ils voient des voitures et des camions s’écraser.

 

Ils courent vers les décombres et cherchent des survivants avec l’aide précieuse de leur chien. Et au milieu de cet enfer, ils découvrent et sauvent le premier survivant de la tragédie, le chauffeur de camion expulsé du cockpit et vivant par miracle. Malgré la pluie, l’eau de la rivière qui montait et les fuite de gaz, ils ont tenté de sauver des vies pendant plusieurs heures à travers les décombres et ont facilité l’arrivée des secours.

 

Francesco et Laura sont encore très affectés lorsqu’ils évoquent ces premiers moments où ils ne savaient pas ce qui s’était réellement passé (ils pensaient à un tremblement de terre). Mais au milieu de ces souvenirs de désespoir, ils ont gardé avec eux le sentiment de se battre tous ensemble, travaillant côte à côte, sans distinction d’uniforme, comme cela se produit quand il y a des vies à sauver.

 

(récit de l’agent Lisa de la police de Gênes)

Laisser un commentaire

Pepsnews L actu positive

GRATUIT
VOIR