Les Etats-Unis relâchent les chimpanzés utilisés pour la recherche biomédicale

singe
Les animaux sont souvent  utilisés pour la recherche médicale ou cosmétique.
Si depuis 2011, le nombre de chimpanzés captifs destinés à l’usage biomédical diminuait, les Etats-Unis restaient la seule nation à utiliser cet animal pour la recherche.
Il y a quelques jours, l’Institut National de la Santé Américaine (NIH) a annoncé  la fin de cette détention.
C’est donc ainsi que les 50 derniers primates  ont pu retrouver la liberté dans l’enceinte du sanctuaire de Keithville en Louisiane, dédié aux animaux élevés en captivité et ne pouvant être réinsérés en milieu sauvage.
« Nous pensons que ces chimpanzés ont donné tellement à l’espèce humaine, il est juste naturel que nous leur donnions, que nous leur rendions quelque chose. Laissons-les apprécier leur retraite et dans un habitat le plus naturel que l’on puisse créer », explique la directrice du sanctuaire.

Laisser un commentaire

Pepsnews L actu positive

GRATUIT
VOIR