Des chercheurs inventent une bactérie qui pourrait sauver les océans pollués.

Des chercheurs américains et britanniques ont conçu par hasard une enzyme capable de détruire du plastique, selon une étude publiée lundi 16 avril dans les Comptes-rendus de l’académie américaine des sciences (PNAS, en anglais). Cette  découverte pourrait  résoudre le problème mondial lié à ce type de pollution.

Plus de huit millions de tonnes de plastique aboutissent dans les océans de la planète chaque année

Des scientifiques de l’université britannique de Portsmouth et du laboratoire national des énergies renouvelables du ministère de l’Energie américain ont concentré leurs efforts sur une bactérie découverte au Japon il y a quelques années : l’Ideonella sakaiensis. Elle se nourrit uniquement d’un type de plastique, le polytéréphtalate d’éthylène (PET) qui entre dans la composition de très nombreuses bouteilles en plastique.

Les scientifiques s’activent désormais à en améliorer les performances dans l’espoir de pouvoir un jour l’utiliser dans un processus industriel de destruction des plastiques.

Laisser un commentaire

Pepsnews L actu positive

GRATUIT
VOIR